Un légionnaire étranger peut-il devenir français ?

Oui, un légionnaire étranger peut demander la nationalité française à partir de trois ans de service.

Celle-ci est généralement accordée, sous réserve d'avoir une bonne manière de servir et d'avoir prouvé sa volonté d'intégration à la Nation française.

Le légionnaire qui ne souhaite pas opter pour la nationalité française conserve sa nationalité étrangère et peut, tout autant rester en France à l'issue de son contrat et dès lors qu'il est en possession d'une carte de résident. 

L'obtention d'une carte de résident est consécutive à l'obtention d'un "certificat de bonne conduite" remis par le commandement de la Légion étrangère à chaque légionnaire méritant qui quitte le service actif.

Par ailleurs, le légionnaire blessé en opération peut acquérir, de droit, la nationalité française (loi dite « par le sang versé »).

| Ref : 39 | Date : 24-05-2013 | 36517